• Englishen
  • - Questions fréquentes -

    • FR

    Nectar et miellat

     Nectar et miellat, qu’est-ce c’est ?

     

    Les fleurs, pour se reproduire, ont besoin d’être « pollinisées », de recevoir sur leur pistil (élément femelle) le pollen, une poudre produite par les étamines (éléments mâles) d’autres fleurs. Cette pollinisation se fait principalement par l’intermédiaire des abeilles qui, en butinant de fleur en fleur, transportent le pollen dans leurs pattes et le déposent sur les pistils.

     

    Le nectar

    Pour attirer ces indispensables butineuses, les fleurs produisent une substance, le nectar, mélange subtil d’eau et de sucres sécrété par les nectaires (excroissances glandulaires situées en général à l’intérieur des fleurs). L’abeille butineuse l’aspire avec sa trompe, l’emmagasine dans son jabot, où les enzymes naturels que contient sa salive entrent en action, et le transporte à la ruche.

     

    Le miellat

    Tout comme le nectar, les abeilles butinent le miellat, qu’elles transforment de la même façon en miel. Plus complexe que le nectar, cette substance s’obtient par un intermédiaire, généralement un puceron : celui-ci pique le végétal, se nourrit de sa sève et rejette l’excédent sous forme de gouttelettes sucrées qui se fixent sur les feuilles. Les plantes et arbres hébergeant des pucerons comme les sapins, les épicéas, les chênes, les érables, les tilleuls mais aussi les blés, sont ainsi de véritables sources de miel.

     

    L’alchimie naturelle

    Nectars ou miellats, l’abeille transforme ces substances en les mélangeant à ses sécrétions salivaires. Au sein de la ruche, ils subissent de nombreux transferts de jabot à jabot et de cellules en cellules, par restitutions successives. Peu à peu ils s’enrichissent de constituants biologiques, se transforment et se concentrent grâce à une alchimie naturelle, unique, propre à l’univers des abeilles. Il est difficile d’évaluer la production annuelle d’une abeille, mais on estime qu’une ruche produit 20 à 30 kg de miel par an pour une population moyenne de 30 000 abeilles.

    Ainsi un pot de miel d’un kg représente pour l’abeille butineuse environ 200 journées de travail et 40 000 km parcourus pour butiner environ 800 000 fleurs !

     

    Le miel

    Par définition, le miel est donc un produit entièrement naturel qui se suffit à lui même et ne contient aucun additif ni conservateur. La date indiquée sur les pots est un indice de fraîcheur, le miel peut se conserver plusieurs années en gardant son arôme et ses caractéristiques gustatives d’origine. Suivant la législation européenne, le simple mot « miel » sur un emballage est suffisant pour assurer au consommateur une origine 100% naturelle. La conformité des produits est de surcroît régulièrement contrôlée par des laboratoires agréés.