• Englishen
  • - Questions fréquentes -

    • FR

    Pollen et pollen en pelotes

    Qu’est ce que le pollen en pelotes ? Pourquoi l’abeille le ramène à la ruche ?

     

    Après avoir récolté le pollen sur les étamines, l’abeille butineuse le triture avec sa salive pour en faire des pelotes qu’elle fixe dans les corbeilles de ses pattes pour les rapporter à la ruche où elles serviront d’aliment. C’est cette salive, riche en enzymes antibactériennes, qui apporte au pollen une partie de ses vertus thérapeutiques l’autre partie provenant des plantes et de leurs bienfaits.

    Infiniment varié, le pollen est recueilli sur les fleurs par les abeilles. Les grains de pollen représentent un aliment principal et l’unique apport en protéines des abeilles. La richesse d’un pollen s’apprécie à la diversité de ses origines florales dont témoignent les nuances et les variétés des teintes. C’est un aliment riche en protéines et très énergétique. Il peut se consommer frais lorsqu’il est vendu congelé, ou sous forme sèche ce qui est idéal pour sa conservation.
    Par ailleurs, le pollen joue un autre rôle : lorsque l’abeille butineuse visite une fleur afin de recueillir le nectar au fond de la corolle, elle bouscule les étamines qui libèrent les minuscules grains de pollen. Une partie de ces grains tombe dans le nectar de la fleur visitée et se retrouve ainsi dans le miel. L’analyse de ces grains de pollen dans le miel permet de déchiffrer le miel et constituent sa carte d’identité. Cette analyse, nommée « analyse pollinique », consiste à observer un échantillon de miel au microscope : 10g de miel seulement contiennent en moyenne 40 000 grains de pollens !

    Reconnaitre un pollen est un vrai travail d’expert.

     

    Nous avons été le premier laboratoire en France à systématiser le contrôle de tous nos miels et à mettre en place l’analyse pollinique du miel. Nous sommes reconnus comme expert au niveau mondial dans ce domaine.
    Nous sommes capables depuis plus de 40 ans de certifier l’excellence de chacun de nos miels et d’identifier avec précision leurs origines botaniques et florales.